Les élections législatives dans le Cantal – Premier billet : On plante le décor !

Si la surprise Fillon suivie de l’annonce Hollande éclaircit – un peu – le paysage des candidats à la présidentielle ; dans le petit département du Cantal, ces annonces ne simplifient pas le positionnement des candidats à la députation.
Décrivons plus en détail ce petit paysage pour mieux nous en convaincre :

Rappelons que le Cantal se compose de deux circonscriptions pour 3 entités, Aurillac et Saint-Flour / Mauriac. Le député sortant sur Aurillac est Alain Calmette, élu PS. Il réfléchit encore à briguer ou non un second mandat. Récemment, il a fait parti des personnalités de premier plan pour la réception d’Emmanuel Macron à Aurillac. Interrogé par la presse, il n’a pas caché son admiration pour le leader d’En Marche tout en rappelant son amitié (et sa fidélité ?) à Manuel Valls.. Or la possible candidature de Monsieur Calmette, devait se faire en Décembre.
Le sera-t-elle bien en Décembre ou après la primaire de Gauche ? Pour M.Valls ou M.Macron, un autre candidat PS ???

En face, le président du Conseil Département Vincent Descoeur, LR, est lui aussi en train de réfléchir à remporter une seconde fois cette élection, les mauvaises langues diront qu’il s’y prépare depuis longtemps. Monsieur Descoeur s’était récemment illustré en tant que N°1 de la campagne Cantal pour M.Juppé sur le département. Un choix assez évident au vu du positionnement général de M.Descoeur dans sa carrière politique (Droite/Centre-Droit), mais plus détonnant par rapport à ses récentes sorties en faveur de « l’Ami du Cantal », le très particulier Laurent Wauquiez. Le candidat aux régionales Auvergne Rhône Alpes bien appuyé par la droite départementale pendant les élections mais aussi – et c’est beaucoup moins compréhensible si l’on écarte le copinage/voisinage – face à Michel Barnier qui avait la stature et la ligne politique plus adaptée aux valeurs de la droite Cantalienne.
Alors Vincent Descoeur sera-t-il le candidat LR ? Est-ce que d’autres politiques locaux qui représentent mieux la candidature Fillon oseront postuler ?

Du côté de Saint Flour / Mauriac ça parait plus clair : Alain Marleix, LR, a déjà annoncé sa candidature à sa réélection, un classique depuis 1993. Oui ça fait 6 mandats mais encore plus diront les mauvaises langues qui voudraient que soient ajoutées les mandats du fiston…ce que nous ne pouvons pas approuver : nous comptabilisons uniquement les mandats cantaliens du doublement professionnel de l’assemblée (élu/technicien).
Fidèle et puissant soutien de l’ex homme d’Etat Nicolas Sarkozy dans l’assemblée, il est peu probable que François Fillon se risque à adouber quelqu’un d’autre pour les prochaines législatives.
En face, son challenger devrait être Pierre Jarlier, apparenté UDI. Le sénateur récemment destitué (une erreur stupide suivie d’une sanction disproportionnée) ne tarit pas d’éloge envers Emmanuel Macron. Au niveau national, l’offre du centre n’est pas pour autant totalement finalisée (Bayrou ?, Macron ?, le ticket Bayrou/Macron ?) mais gageons que Pierre Jarlier ne devrait pas attendre que de nombreux soutiens UDI comme Jean Arthuis (député européen) se mettent En Marche pour en faire de même le cas échéant.

Quelques éléments complémentaires pour mieux terminer ce premier tableau du petit paysage politique cantalien :
Historiquement, le Cantal est une Terre imperméable aux idées du Front National. La figure du bougnat, migrant économique par définition et attributs (à l’époque), n’y est certainement pas pour rien. Pourtant, aux dernières élections régionales, alors que dans l’ensemble national le FN a maintenu sa progression, dans le Cantal il a explosé (triplé par rapport aux précédentes régionales !). Fort de ce succès, bien installé au centre-ville d’Aurillac (phénomène impensable 10 ans auparavant), le parti de la Marine devrait présenter des candidats aux prochaines législatives comme l’a annoncé le responsable du FN local Michel Lacroix (cadre parachuté en sous-marin dans le Cantal).

C’est dans ce contexte que prend son sens la Candidature Gerbert.
Elle porte sur la circonscription d’Aurillac (toute duplication sur Saint Flour / Mauriac est formellement autorisée). Tant que les appellations ne sont pas officiellement et physiquement attribuées, la Candidature Gerbert s’octroie les titres de candidature Filloniste, En Marche, En Mouvement et Insoumise. Chaque titre sera abandonné au fur et à mesure des déclarations officielles des uns et des autres.

La candidature Gerbert est portée par un petit collectif de Cantaliens, aucune candidature physique n’est arrêtée à ce jour – toute proposition bienvenue – même si nous disposons déjà dans nos rangs d’un ou deux Coluche du Cantal (moins drôles que l’original mais durs à la tâche).

Merci de votre lecture !
A bientôt. Pour ceux qui n’en ont pas encore assez, une petite vidéo signée #MaVoix.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Candidature Collective Gerbert dit :

    Un article de LaMontagne.fr nous avait échappé (en lien ci-dessous) et au titre explicite : « Le Cantalien Alain Marleix nommé à la coprésidence de la commission des investitures de LR »

    Que peut-on en conclure ?
    Que dans le Cantal, le renouvellement de la droite affairiste et sans valeur n’est pas pour demain.

    -> Le néo-cantalien M.Marleix (parachuté dans le Cantal depuis 1993 – 6 mandats de député, bientôt 7 ?) devrait donc valider sa candidature à sa ré-élection !
    Parions, qu’il validera aussi celle de Vincent Descoeur sur la circonscription 1 d’autant que les prétendants ne semblent pas nombreux. Accessoirement nous supputons qu’il validera aussi celle de son fiston dans l’Eure et Loire mais cela ne nous regarde pas.
    Bref, tout cela au vu du bilan économique et social du Cantal et plus particulièrement du Nord Cantal nous inspire un seul mot : HONTECTOMIE. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce néologisme, nous renvoyons vers le billet suivant :
    http://h16free.com/2016/11/11/56292-republique-francaise-hontectomie-a-tous-les-etages
    http://www.lamontagne.fr/aurillac/politique/2016/11/29/le-cantalien-alain-marleix-nomme-a-la-copresidence-de-la-commission-des-investitures-de-lr_12187927.html

Laisser un commentaire