Gerbert D’Orlhac, le plus illustre des Cantaliens

Gerbert, LE personnage du CantalEn attendant, de pouvoir rédiger nous même une production personnelle de qualité sur Gerbert, nous vous invitons à consulter cette page et les liens associés pour en savoir plus à son sujet :

1- Pour les pressés, nous recommandons un article de l’Express, publié en Novembre 1999 et rédigée par Brigitte Benkemoun, merci à elle. Article à consulter ici

2- Pour ceux qui veulent approfondir, nous vous invitons à consulter la série d’articles écrites par l’écrivain et médecin espagnol, Ramon Basagana, natif de la région de Vic où Gerbert a longtemps séjourné, un grand merci à lui. Articles à consulter ici en français

3- Pour ceux qui veulent aller plus loin, nous recommandons l’ouvrage de Florence Trystram, Histoire de Gerbert, Pape de l’an Mil aux éditions Le regain éditeur dont nous reproduisons ci-dessous la quatrième de couverture.

Gerbert, Pape de l'an Mil
Gerbert
, obscur moinillon d’Aurillac, est remarqué par ses maîtres pour son intelligence exceptionnelle : on l’envoie en Espagne achever sa formation. Il y rencontre la science arabe, en particulier le chiffre. Puis il s’installe à Reims, où il devient le très aimé collaborateur de l’archevêque Adalbéron, grand homme politique autant qu’homme d’Église. Il a été le maître de tous les Grands d’Europe, il a introduit en occident le chiffre arabe, il a été l’un des hommes les plus cultivés de son temps, il a soutenu les rois de France, puis, désespéré par leur manque de reconnaissance, il est devenu le conseiller du très sage Otton III, qui, le premier, rêva d’une Europe unie dans le respect de ses différences. Enfin, Gerbert fut récompensé d’une vie de travail et de combats : il fut, sous le nom de Sylvestre II, le pape de l’An Mil. Tout en racontant la vie de cet homme singulier au destin exceptionnel, Florence Trystram dresse un tableau saisissant de l’Europe en l’An Mil et tord le cou à bien des légendes : les hommes qu’elle nous montre sont-ils si éloignés de ceux qui franchissent aujourd’hui le cap du troisième millénaire ?

 

Vous le devinez déjà, Gerbert est clairement un personnage au goût du jour que ce soit sur le sujet de la politique, de l’Europe, de la religion, des cultures (occidentales et arabos-musulmanes) ou sur celui de la science. Nous regrettons que son histoire, même si elle est encore apprise dans les collèges d’Aurillac ne soit pas mise plus en avant par les collectivités locales. Nous regrettons surtout qu’un hommage digne de sa vie ne lui ait pas été rendu le 9 Avril 1999 (millénaire de son sacre) ni le 12 Mai 2003 (millénaire de sa mort). Nous vous invitons à consulter l’extrait vidéo suivant pour vous rendre compte que nos proches ancêtres ont su lui rendre un bel hommage le 31 Juillet 1938 (millénaire de sa naissance présumée) :
C’est à voir, une vidéo sur Aurillac en 1938 en couleur c’est assez rare !
Voir la vidéo (Archives Départementales)