Le programme des présidentiables passé au prisme Cantalien

Dans ce second billet, nous allons nous focaliser sur les candidats présidentiables et leurs programmes en fonction du référentiel cantalien. Bien sûr le Cantal et ses presque 150 000 habitants n’est pas au centre des préoccupations des candidats à l’élection présidentielle de 2017 mais les contenus  présentés dans leurs programmes permettent de se faire une première idée sur leur impact pour le Cantal.

Les présidentielles vues du Cantal

1- Fillon
Vainqueur « surprise » de la primaire LR, François Fillon a présenté un programme clair et honnête, qualités que nous lui reconnaissons et qui seront, nous l’espérons, partagé par la majeure partie des candidats.
Pour le Cantal, la mesure phare du programme Fillon, la suppression de 500 000 fonctionnaires pourrait cependant être dramatique. En effet, à titre d’exemple, si parmi ces fonctionnaires un certain nombre de postes de gendarmes étaient visés, le Cantal serait à l’évidence touché : pour garantir la sécurité des français, il est évidemment préférable de supprimer des postes de gendarmes dans le Cantal qu’en Seine Saint Denis. Ce qui est vrai pour les gendarmes pourrait l’être pour la fonction publique hospitalière ou la fonction publique territoriale… L’aggravation de la situation économique du département pourrait donc s’accélérer. Ainsi, que l’on n’aime ou pas les fonctionnaires, aucune suppression de poste sur le département ne peut être souhaitable, entre l’émigration des jeunes actifs et l’immigration de personnes âgées, la population active y est déjà trop faiblement représentée.
En parallèle nous reconnaissons à François Fillon un positionnement intéressant sur l’affirmation des valeurs de la France. Bien loin des petites phrases démagogiques d’un Sarko ou d’un Wauquiez, Fillon propose ainsi de renouer avec l’affirmation  d’une certaine tradition réaffirmée mais non exclusive. De quoi ramener une partie de l’électorat « petit bourgeois » dans le giron du vote républicain ce qui n’est pas pour nous déplaire.
En conclusion, François Fillon est certainement le meilleur candidat qui pouvait sortir de ces primaires LR cependant son programme aura un impact négatif pour le Cantal. Dans l’hypothèse de son élection en 2017, le Cantal aura donc intérêt à élire des députés qui lui soient très proches pour solliciter un traitement de faveur.

2- Macron
L’étoile (filante ?) Macron s’étoffe de jour en jour. Son meeting géant du WE dernier l’illustre assez bien. Contrairement à François Fillon, son programme est par contre loin d’être clair et nous devons encore interpréter pour traduire son impact dans le Cantal.
Moins douloureux que celui de François Fillon sur le plan de l’assainissement nécessaire des finances de l’Etat, le programme Macron a pour objectif de rendre la France compétitive au niveau mondial. Comment ? Nous restons encore sur notre faim à ce sujet, il est clair cependant qu’Emmanuel Macron souhaite s’appuyer sur les grandes entreprises pour le faire et favoriser le développement des grandes métropoles, des villes compétitives à l’échelle mondiale. Il s’agit donc d’un mondialisme assumé à la Tony Blair par exemple. Pour le Cantal, cet objectif n’aura pas vraiment d’impact positif (pas de grandes métropoles et trop peu de grandes entreprises). Bref, pour l’instant nous admettons une certaine indifférence au début de programme Macron, si vous l’avez entendu parler ruralité ou aménagement du territoire nous sommes preneur.
Nous lui reconnaissons cependant un positionnement intéressant sur l’interprétation de la laïcité française, une position moins traditionnaliste que celle de François Fillon mais qui ne nie pas non plus les problèmes comme peuvent le faire certains islamo-gauchistes. Nous gardons de son passage au gouvernement l’expression louable de son opinion contre la déchéance de la nationalité qui voulait introduire une distinction entre les français en fonction de leurs origines.

3- Mélenchon
Même au sein du petit collectif Gerbert, la personnalité du tribun divise. Entre les plus gauchos d’entre nous qui lui ont toujours apporté un réel crédit et les plus libéraux qui voient en lui une menace collectiviste, la fracture sur son sujet est réelle. Nous lui reconnaissons tous cependant un programme très abouti et pour le moins intéressant. Passé au prisme Cantal, c’est à l’évidence son programme qui sera le plus bénéfique au département. Le Cantal est en effet l’un des départements les plus pauvres et le programme de Jean Luc Mélenchon a un côté Robin des bois qui devrait être favorable à la grande majorité des cantaliens.
Mais c’est surtout avec le développement d’une agriculture paysanne que Mélenchon pourrait faire le plus de bien au Cantal. Encore largement inféodée à la FNSEA, notre agriculture souffre énormément. Le syndicat national n’a pourtant aucune solution pour nos zones de montagne qui mériteraient un traitement différencié. Son seul conseil : serrez les dents et attendez que le mauvais grain passe. Le problème c’est que dans le Cantal, serrer les dents et affronter l’adversité on sait faire mais on espère mieux pour nos agriculteurs : nourrir sainement les cantaliens et exporter des produits de grande qualité.
Le programme de Mélenchon annonce aussi la mise en place de la constituante. Tout le monde n’y croit pas au sein du Collectif Gerbert  même si elle est souhaitée par tous. Pour ceux qui s’interrogent sur cette constituante, nous vous invitons à visionner la vidéo de 5min ci-dessous.

Enfin nous reconnaissons, à Mélenchon un positionnement aussi pertinent sur la laïcité, au même titre que Macron et Fillon. Sur ce sujet, nous pensons que ces trois candidats revendiquent clairement la laïcité française comme l’une des spécificités de l’hexagone à conserver et nous les en remercions. Pour illustrer leurs nuances nous les exprimerions ainsi : Fillon, laïc défenseur tendance catho ; Macron, laïc défenseur tendance multi-cultes ; Mélenchon, laïc défenseur tendance athée.

4-Les autres
Les autres, nous n’en parleront que très peu ici et nous espérons sincèrement qu’ils ne passeront pas le second tour de l’élection. Nous aurons cependant l’occasion de revenir sur Marine LePen et le vote FN dans le Cantal qui est désormais à prendre en compte. Il est déjà annoncé la venue d’un cadre du parti pour inaugurer le local à Aurillac qui a été vandalisé à deux reprises. A ce sujet d’ailleurs, vandaliser ce n’est pas bien mais que cherche le FN à s’installer sur la place principale de la préfecture Cantalienne, territoire qui était jusqu’à peu totalement imperméable aux « idées » du FN ? Qui provoque qui ?
Nous reviendrons aussi sur la candidature socialiste une fois que les primaires PS auront commencé, tout en regrettant qu’elle n’est pas été limité à un choix fermé hors PS : Macron vs Mélenchon. Pour le moment, le seul intérêt de cette primaire socialiste est le discours de Benoit Hamon sur le numérique : s’il n’a pas forcément les bonnes solutions (mais personne ne les a), il a intégré les problématiques à venir tout comme Frédéric Lefèvre les avait très justement exprimé en amont des primaires LR.

Voila pour ce second billet. Toutes réactions bienvenues que ce soit pour nous encourager ou nous permettre de nous améliorer en soulignant d’éventuelles erreurs d’appréciation.
Pour le reste, qui ne dit mot consent ;). A très bientôt en tous les cas !

Comprendre la constituante en 5min avec une personne qui y a participé en Tunisie :

 

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Jouvenel dit :

    Merci c’est un article synthétique qui donne les grandes lignes des candidats et bien entendu Celui qui semble faire discourir traite des questions fondamentales pour le Cantal : services public, l’avenir de l’agriculture paysanne … Mais nous pourrions parler de transition écologique , une république permettant l’intervention populaire ….

  2. Amriou dit :

    merci pour cette contribution au débat qui nous renvoi toujours à ce même modèle politique en déclin…

  1. 3 avril 2017

    […] Macron Dans le billet précédent, nous soulignons le positionnement intéressant de Macron, ni de Droite ni de Gauche mais nous […]

Laisser un commentaire