Lettre ouverte au Ministre de l’Agriculture Monsieur Jacques Mézard

Monsieur le Ministre,

Le Collectif Gerbert vous présente ses plus chaleureuses félicitations pour votre nomination à la tête du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. La forte capacité de travail que nous vous reconnaissons en est clairement à l’origine et nous ne nous doutons pas que votre action au sein du gouvernement aura un impact positif pour les agriculteurs cantaliens, lesquels en ont grandement besoin.

Une fois ceci affirmé, compte-tenu du fait que vous avez fait part de votre envie de vous mettre au travail le plus tôt possible, le Collectif Gerbert souhaite attirer votre attention sur plusieurs éléments que nous vous détaillons ci-dessous dans notre première lettre ouverte.

Laicité, CrispR : des urgences du moment


1- La laïcité française

Nous connaissons votre attachement à la laïcité « à la française » qui reste encore et hélas une exception au niveau mondial. A l’heure où le multiculturalisme à l’américaine montre ses limites (affrontements police / communauté noire), où une partie de nos compatriotes de confession musulmane s’oriente vers plus de fondamentalisme sous l’effet négatif de la propagande wahhabiste propulsée sur notre sol à grands coups de pétro-dollars par les monarchies du Golf, nous pensons que cette spécificité française est un réel atout pour construire la société de demain : la communauté de destin du peuple français que nous appelons de nos vœux.
Or, le gouvernement auquel vous appartenez nous inquiète fortement sur ce sujet. A titre d’exemple, nous citerons entre autre la candidature aux législatives de Mohammed Saou (qui a finalement été retirée même si notre Président a salué ses compétences). Nous pensons aussi à la nomination de Marlène Schiappa en tant que secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, laquelle se dit ouvertement « féministe pro-voile » (!).
Nous avons conscience que le vivre-ensemble et l’intégration à l’Aurillacoise* que vous connaissez ne pourra se reproduire sur tout le territoire français en deux temps trois mouvements mais nous vous confirmons que nous ferons tout pour le conserver ici.
Nous espérons que, même si ces sujets ne concernent pas directement votre ministère, vous saurez défendre vos idées sur ce terrain aussi et éviter de généraliser le multiculturalisme sur l’ensemble du territoire.

*Pour ceux qui ne comprennent pas l’expression, nous vous invitons à consulter le billet suivant :
http://www.mouvement-gerbert.fr/index.php/2016/07/21/aurillac-capitale-du-vivre-ensemble/


2- L’indépendance de la Justice
De par votre profession, vous connaissez mieux que personne la nécessaire séparation des pouvoirs afin de conserver la qualité de notre démocratie. Nous saluons le travail que vous avez effectué en ce sens et notamment votre proposition de loi du 23 février 2017 visant à garantir le principe de l’indépendance de la justice.
Néanmoins, sur ce sujet, une affaire récente et retentissante nous impose de douter sérieusement de la réalité de cette indépendance : les affaires Fillon et le dé-zingage juridico-politico-médiatique dont il a été victime et qui a clairement, selon nous, biaisé le suffrage universel. Pour plus de détails sur ces affaires, nous vous invitons à consulter l’article suivant de votre confrère avocat Régis de Castelneau :
http://www.vududroit.com/2017/03/tri-des-candidats-aux-elections-cest-le-citoyen-qui-decide/

Là encore, nous espérons que votre position au sein du nouveau gouvernement et votre attachement à l’indépendance de la justice nous permettra de savoir clairement si, oui ou non le PNF (Parquet National Financier) a été effectivement instrumentalisé par le pouvoir politique précédent à des fins très discutables.

3- CrispR Cas 9
Avec ce troisième et dernier point de notre première lettre ouverte, nous rentrons cette fois-ci pleinement dans le champ couvert par votre ministère.
CrispR Cas 9 est une technique découverte en 2012 par la biologiste française Emmanuelle Carpentier. Pour simplifier il s’agit d’une technique de découpage de l’ADN qui révolutionne les manipulations du génome des êtres vivants (moins chères, plus simples, plus rapides).
Sur le plan éthique, l’usage de CrispR pose d’énormes problèmes. Ci-après la mise en garde d’un biologiste sur le point précis de l’eugénisme.


Appliqué à l’agriculture les possibilités offertes par CrispR sont aussi fascinantes qu’effrayantes. Peu de personnes semblent préoccupées par le fait qu’une des premières multinationales à avoir acquis une licence CrispR se trouve être le semencier Monsanto (plus d’informations : https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/monsanto-ajoute-crispr-a-son-arsenal_107806).
Nous ne savons pas dans quel but ni quelles sont les recherches que mène actuellement la firme avec CrispR et pouvons donner quelques exemples opposés pour souligner le large éventail possible : concevoir un plan de maïs qui pourrait absorber plus de Roundup, concevoir un plan de bananier qui pourrait pousser en haut du Puy Mary ou concevoir un plant de maïs qui pourrait pousser avec très peu d’eau dans le Sahara…

Ce dont nous sommes convaincus, c’est que le grand public (consommateurs et professionnels) devraient être mieux informé de ces avancées technologiques car elles sont d’une importance capitale sur l’évolution de nos sociétés dans les années à venir.

Nous vous remercions de votre lecture et du temps passé à intégrer les différents concepts évoqués dans notre première lettre ouverte.

Dans l’espoir de vous voir porter haut les valeurs du Cantal (travail, abnégation, bon sens paysan), nous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, nos sentiments les meilleurs et tous nos vœux de réussite.

Le Collectif Gerbert

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire